Bienvenue dans le monde digital!

Pendant une journée, nous avons accompagné l‘ équipe professionnelle de eSport „PostFinance Helix“. Une immersion dans l’univers numérique !

À cette occasion, nous avons eu la chance de rencontrer Cédric Schlosser, le fondateur de « MYI Entertainement » la première agence suisse d’eSports. Celle-ci pilote le projet « PostFinance Helix ».  Nous avons discuté des fascinations, des préjugés et du développement de l’eSport en Suisse.

D’un point de vu extérieur, le paysage du eSport en Suisse semble encore relativement peu structuré. Cette impression est-elle trompeuse?

Il est vrai qu’en Suisse, l’eSport, c’est encore un peu compliqué. Ceci vient principalement du fait que l’ensemble du marché se développe de façon un peu anarchique, sans régulation de la part de fédérations. L’eSport est l’un des seuls sports qui n’est réellement apparu qu’au 21ème siècle. C’est pourquoi il faut certainement un peu de temps pour que certaines structures se forment. En outre, différents jeux sont joués dans différentes ligues. Leur regroupement sur une seule organisation risque d’être relativement difficile.

« L’eSport comprend différentes disciplines, tout comme les sports traditionnels. Combiner ces disciplines dans une seule organisation risque d’être difficile…. Tu ne peux pas combiner le tennis et le handball. »

– Cédric Schlosser, MYI

Pour avoir une certaine vue d’ensemble, je recommande le site esports.ch. Il contient toutes les informations importantes sur la scène suisse. De plus, Twitter est probablement le réseau le plus important dans le eSport pour l’échange d’informations, souvent international. Vous y trouverez également tout ce que vous voulez savoir.

En Suisse, l’eSport n’est pas encore totalement accepté en tant que sport. Quelle en est la raison ?

À mon avis, beaucoup de gens ne savent toujours pas vraiment ce qu’est l’eSport. Souvent, les gens ne se rendent pas compte qu’il existe d’autres disciplines que les jeux FIFA, la NHL et autres. En tout cas je suis sûr que dans les prochaines années, tôt ou tard, la majorité des Suisses auront un contact avec le eSports.

La question de savoir si c’est un sport ou non n’est pas vraiment importante pour nous. Pour moi, cependant, il est clair que le sport électronique a toutes les caractéristiques d’un sport conventionnel. Je vois des joueurs qui participent à différentes compétitions avec leurs équipes sur plusieurs années, ce qui me permet de les comparer à d’autres sports.

La violence est un autre aspect souvent associé aux jeux vidéo. Qu’en penses-tu ?

Il est absolument clair pour moi que les jeunes doivent être protégés. L’industrie a réagi en marquant les jeux à contenu violent avec 18+ avant même l’adoption d’une loi. Cependant, je trouve que la différence entre la violence de la boxe, par exemple la MMA, et la violence dans le eSport n’est pas claire. Dans l’industrie cinématographique aussi, il existe de nombreux contenus qui, à mon avis, donnent souvent une image extrêmement fausse et irréaliste de la violence. La réalité et l’effet d’apprentissage pour faire face à la violence sont beaucoup plus présents dans un jeu vidéo, puisque les erreurs individuelles sont généralement punies immédiatement.

« Ce n’est pas à la société de juger le comportement des adultes. »

– Cédric Schlosser, MYI

De mon point de vue, c’est à chacun de décider quel contenu il souhaite regarder, avec quel contenu il veut jouer ou encore s’exercer. Ce n’est pas à la société de juger ce comportement.

Comment évaluez-vous l’aspect social de l’eSport ?

Dans ce domaine aussi, il y a un très grand malentendu de mon point de vue. Il est difficile pour beaucoup de gens d’imaginer que le contact par ordinateur ou via une console est un vrai contact. Or d’après ma propre expérience, je peux dire que l’aspect social du jeu est énorme. J’ai connu beaucoup de mes meilleurs amis grâce au jeu et je rencontre régulièrement des joueurs étrangers dont j’ai fait la connaissance grâce au jeu. Le contact qui a lieu devant l’ordinateur pendant de nombreuses heures est bel et bien un véritable lien qui relie les gens.

De plus, les joueurs se retrouvent aujourd’hui plus souvent afin de jouer ensemble au même endroit. Ce „jeu social“ existait il y a déjà longtemps, mais avec l’introduction d’Internet, ce mouvement a connu un effondrement à court terme. Il était maintenant possible pour chaque joueur de jouer facilement et sans grand effort depuis chez lui. Dernièrement, on retrouve cependant l’essor du „jouer ensemble“ : il a été clairement démontré que le jeu devient encore plus amusant quand on se rencontre physiquement au même endroit. Cette année, nous organisons une soirée de jeux avec SwitzerLAN, qui, avec plus de 2000 participants, sera le plus grand réseau local de Suisse jamais organisé. (plus d’informations sur SwitzerLAN https://www.switzerlan.ch/news/ et le HeroFest : https://herofest.ch/herofest.aspx)

Comment gagner de l’argent avec eSports en Suisse ?

Gagner de l’argent en Suisse avec le eSport n’est pour le moment pas évident. D’un côté, il y a les organisateurs et la direction, dans lequel j’évolue avec MYI. D’autre part, il y a les athlètes. A l’heure actuelle, les ligues suisses ne sont pas suffisamment professionnalisées pour en vivre vraiment. Il faudra probablement encore quelques années avant qu’une ligue professionnelle puisse s’établir en Suisse. Il n’y a en fait qu’une seule façon de faire carrière comme e-athlète :

« Jouez, jouez, jouez, jouez – jusqu’à ce que vous atteigniez un niveau international et attiriez l’attention des autres joueurs ou équipes ! Dans le sport électronique, ce n’est pas différent des autres sports : pour faire carrière, il faut travailler dur et être constamment en compétition avec les meilleurs. »

– Cédric Schlosser, MYI

Enfin, pourquoi le eSport est-il si fascinant ?

Fascination et eSport, les deux sont indissociables. Le plaisir du jeu est au premier plan pour moi. Je joue à un jeu appelé „Dota 2“ depuis de nombreuses années et je suis toujours enthousiasmé par ce jeu. Même si je ne joue plus aussi souvent qu’avant, j’ai toujours la gagne. Cette ambition, les émotions et le sentiment de jouer avec vos amis et de s’amuser, décrivent très bien cette fascination de mon point de vue.

Cédric partage cette fascination avec des millions d’autres joueurs actifs. Selon Newzoo (2018), le nombre de fans et de téléspectateurs passera à plus de 600 millions en 2021. Même si le battage médiatique mondial dure depuis plusieurs années, le eSport est définitivement arrivé en Suisse !

I believe in you est allé à la rencontre de l’équipe professionnelle suisse « PostFinance Helix“ afin de découvrir ses coulisses. Pour plus d’informations: https://www.instagram.com/tv/B4MYrW4l_ES/?utm_source=ig_web_copy_link

Plus d’informations sur le e-sport : 🎮
MYI Entertainment : https://www.myientertainment.ch/ 🔗 🔗
E-Sports News Suisse : https://www.esports.ch/ 🔗 🔗
E-Sports Leagues Suisse : https://play.eslgaming.com/switzerland 🔗 🔗

JK – IBIY

0 comments on “Bienvenue dans le monde digital!Add yours →

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.